Bruche Piémont Rail maintien le contact

Chers Adhérents et Sympathisants, 

 
Cette année qui tire lentement vers sa fin ne fut pas bien simple pour les associations en général, et pour Bruche Piémont Rail en particulier.
 
Nous avions un gros sujet à débattre,  à savoir,  l'ouverture à la concurrence de nos lignes Strasbourg-Molsheim-Saales-Saint-Dié-des-Vosges et Strasbourg-Molsheim-Selestat, tant en ferrée qu'en routier. 
Nous avions envisagé de consacrer l'essentiel du débat de notre AG (initialement prévue pour le 24 avril et annulée pour cause de Covid19) à ce projet.
Quelle est la position de BPR eu égard à cette démarche ? Nous avons fait savoir aux autorités,  dès que cette idée a commencé à circuler, que nous n'y étions pas favorable, mais alors pas favorable du tout.
Notre argument s'articule sur deux aspects: 
d'une part, si au début des années 90, les cheminots ne s'étaient pas mobilisés comme ils l'ont fait et alerté les élus et les populations, ces lignes étaient vouées à disparaître et auraient disparues et nous ne parlerions plus de ce projet. Le terminus serait Molsheim aujourd'hui, au mieux. Des nouveaux entrants auront-ils la même vision, la même conscience  et la même énergie pour s'opposer à une nouvelle tentative de démembrement?
Ensuite,  il n'y a pour l'instant de précédent d'ouverture à la concurrence de tronçon de ligne qui ait prouvé sa supériorité versus notre service actuel: qualité de service, prix du service et enthousiasme des collaborateurs. Faut-il que nous soyons les cobayes avec un retour hypothétique ?
Bien entendu, malgré le niveau de service actuel, nous avons de nombreux griefs envers la SNCF et le service qu'elle nous délivre  Des soucis de qualité de service. Des conditions économiques qui devraient être meilleures,  des horaires de service plus étendus. Nous nous accrochons régulièrement avec nos interlocuteurs de la SNCF et de la Région sur ces aspects.
Mais maintenant que la décision est prise par les autorités, à savoir la Région GrandEst, nous devons redoubler de vigilance pour (essayer d') être entendus. Et ce n'est pas gagné ! Surtout que l'ouverture à la concurrence du service de transport est élargie maintenant aux opérations d'amélioration et de maintenance des voies en aval de Molsheim.
Nous interpellons régulièrement les autorités pour qu'elles nous associent à l'établissement en cours des cahiers des charges pour les aspects liés aux services, sa qualité et son évolution. Les organes de suivis et les indicateurs correspondants nous préoccupent. Bien entendu, nous souhaitons rester en dehors des négociations sur les aspects financiers et juridiques. Chacun son focus. Sans succès jusque là. Mais nous ne désarmons pas et ne sommes pas résignés. 
 
Certes, ce satané Covid a perturbé notre engagement,... mais bien moins qu'il n'a désorganisé le service rendu par notre transporteur. Il revient au nominal, mais reste fragile.
 
Que ces éléments que nous vous partageons ne vous retiennent à régulariser votre cotisation pour 2020. Votre association utilise ces modestes moyens pour se faire entendre et défendre les usagers de nos lignes de l'Étoile de Molsheim.
 
Porter vous bien. Prenez soin de vous.
 
 
.