Des voyageurs excédés bloquent le train

Article paru dans les DNA du 10 janvier 2007 

 

Région - Rothau / Une fois de plus, le TER de 7 h 06 était en retard

Des voyageurs excédés bloquent le train


Excédés par les retards à répétition du train qu'ils prennent tous les jours pour se rendre à Strasbourg, des voyageurs ont bloqué la voie ferrée hier matin en gare de Rothau.

 Une fois de plus, le train express régional de 7 h 06 devant amener les usagers à Strasbourg à 8 h 03 avait plus d'un quart d'heure de retard à Rothau. « Il a été à l'heure un seul jour, le mardi 2 janvier, précise Gilberte Bischoff, qui a pris l'initiative, au bout d'un quart d'attente, d'occuper le passage traversant les voies.

«Pour de bon»


 Par mesure de précaution, la SNCF a arrêté le train (en retard de 20 minutes) en amont de la gare. La manifestation d'une dizaine de personnes a duré plus d'une heure, jusqu'à ce qu'elles aient l'assurance d'être reçues le matin même par la direction régionale de la SNCF. Les gendarmes étaient sur place.
 « On s'est dit, on va l'arrêter pour de bon pour que l'information remonte », explique Gilberte Bischoff. Une délégation de six usagers a ainsi été reçue par Dominique Devin, directeur des TER. Le train arrive régulièrement avec une demi-heure de retard à Strasbourg, avec toutes les conséquences! pour les salariés, les étudiants et les élèves.
 A la SNCF, on reconnaît que ce train cause des soucis. « Il concentre différents problèmes à la fois techniques et externes, » précise la direction. Le problème se situe notamment au dispositif de croisement de train de Saint-Blaise, récemment inauguré.
 Dans la vallée de la Bruche, les élus partagent l'exaspération des usagers. Ainsi le député Alain Ferry, président du comité de ligne, se dit « fou furieux après la SNCF ». « A Rothau, les gens ont en ras-le-bol des retards intempestifs. Le train a du retard tous les jours. Et certains jour, il est supprimé. C'est inadmissible. A cause du train, des jeunes de Wisches n'ont pas pu aller en cours lundi, l'un à Saverne, l'autre à Eschau ».
 Il se propose de faire une réunion entre la SNCF, la Région et le comité de ligne, pour connaître la cause du problème.

«Fonds de vallées oubliés»


 Jean Vogel, maire de Saâles, est lui aussi en colè! re. «Depuis le début, ce train est en retard ! Pourtant ça fait des années qu'on l'attendait. Les gens mettent deux heures pour descendre à Strasbourg et deux heures pour remonter. Bientôt, il sera plus facile d'aller bosser à Paris qu'à Strasbourg  ».
 « J'ai l'impression que la Région est la vache à lait de la SNCF : c'est elle qui finance ! Il faudrait que la SNCF paye des amendes chaque fois que les trains sont en retard. Ça ne peut plus durer.  »
 « Le grand problème, c'est que la SNCF consacre toute son énergie aux grands chantiers et que les fonds de vallée sont complètement oubliés  ». Il a envoyé un courrier à la direction de la SNCF et a proposé à ses collègues de la haute vallée de la Bruche d'en faire de même.

Hubert Birringer

© Dernières Nouvelles d'Alsace - 10.1.2007