Ligne ferroviaire Strasbourg Saales St-Dié

Ligne ferroviaire Strasbourg Saales St-Dié des Vosges

Grace à la mobilisation de Bruche Piémont Rail et de ses partenaires, avec le soutien des élus régionaux et locaux, lors du COREST du 6 Octobre 2016 à Sélestat, nous avons obtenu la réunion d’un groupe de travail, qui se réunira le 12 Octobre, à Wisches.
Celui-ci est chargé de proposer des solutions acceptables afin de maintenir un service public de transport compte tenu des contraintes imposées par l’important ralentissement de la vitesse des trains du à l’ état de l’infrastructure de la section de ligne Saales – St-Dié.


Bruche Piémont Rail



communiqué du 28 Avril 2010

Communiqué du 28 Avril 2010

Destinataire :      Mr le président du conseil régional d’Alsace

           Mr le directeur de la SNCF - région de Strasbourg

Copie à :               Comité Local des Transport Bruche Piémont

                               Presse régionale

                               Bruche Piémont Rail

 

 

                                                                                     Lutzelhouse, le 28 avril 2010

 

 

Le fonctionnement de la ligne TER de la vallée de la Bruche est fortement perturbé. Les nombreux incidents et mouvements sociaux affectent régulièrement le fonctionnement normal de notre ligne, causant d’important désagrément aux usagers.

Depuis quelques mois la Région Alsace autorité organisatrice des TER, fait le choix de pénaliser les usagers de notre ligne, préférant maintenir un niveau de circulation normal sur les lignes plus importantes comme celle du TER 200.

Les usagers de la ligne Strasbourg  Saint-Dié protestent contre cette gestion du service minimum, qui les pénalise pour se rendre sur leur lieu de travail. Ceux–ci en ont marre d’être pris en otage par cette utilisation abusive du service minimum par  la Région Alsace et La direction de la SNCF.

Nous dénonçons l’absence de dialogue entre les partenaires concernés, bloquant durablement la situation. Nous demandons à l’autorité organisatrice des transports (la Région Alsace) de donner les moyens à la SNCF pour débloquer cette situation très rapidement.

Concernant les faits divers récents, cela confirme malheureusement ce que Bruche Piémont Rail avait évoqué lors des réunions du comité de ligne en 2007, à savoir que la déshumanisation à bord des trains TER engendrait encore d’avantage de tensions et d’insécurité. De toute évidence la politique de suppression du personnel, comme les contrôleurs, décidés par la Région Alsace en 2007, doit être stoppée au plus vite. La région Alsace doit décider d’une politique de personnel de bord qui garantisse la sécurité des personnels de la SNCF et des usagers

 Il est urgent que les usagers retrouvent rapidement un niveau de transport qui garantit leurs déplacements.

L’association Bruche Piémont Rail encourage les usagers lésés de se faire rembourser les abonnements et billets non utilisés auprès de la Direction de la SNCF et de la Région Alsace.
Nous conseillons également aux usagers qui ont engagé des frais pour leurs déplacements liés à l’absence de trains de faire aussi cette démarche.

    

 

 Bruche Piémont Rail

 

 

 

Oubliés de la vallée de la Bruche et orphelins du piémont vosgien

article paru dans les DNA du 28 février 2009

Le cadencement est sur les rails depuis le 14 décembre et le projet de tram/train se profile en bout de ligne. Mais ces progrès du TER sur la région de Molsheim ne saurait masquer des dysfonctionnements, tant dans la vallée de la Bruche que sur le piémont vosgien. L’association BPR dénonce une dégradation du service public.

Lire la suite : Oubliés de la vallée de la Bruche et orphelins du piémont vosgien

Lettre à Mr le président du Conseil Régional

Lettre à Mr le président du Conseil Régional d'Alsace

Destinataire :       Mr le président du conseil régional d’Alsace

Copie à :                Mr le directeur de la SNCF - région de Strasbourg

                        Comité Local des Transport Bruche Piémont

                               Presse régionale

                               Bruche Piémont Rail

 

 Lutzelhouse, le 30 décembre 2009

 

Monsieur le président du conseil régional,

 

Depuis plus de 3 semaines une grève affecte les lignes SNCF autour de Strasbourg.

 

La presse régionale nous annonce une situation légèrement perturbé. La réalité en est toute autre, sur les lignes de la vallée de la Bruche et du piémont des Vosges. Sur la section Molsheim-Schirmeck, il circule environ 1 train sur 2. Pendant tout le week-end de Noël, les habitants du Piémont n’ont eu droit à qu’un seul aller-retour. Nous sommes très loin de la situation légèrement perturbé.

 

Les nouveaux afficheurs installés dans la vallée de la Bruche, indiquent des trains qui ne circulent pas, comme en situation normale. Le site internet TER Alsace est mis à jour épisodiquement.

 

Monsieur le président, nous vous demandons de bien vouloir intervenir auprès des la direction de la SNCF, afin que des négociations puissent aboutir à un rétablissement d’une situation normale.

Nous demandons également qu’une information réelle et sincère puisse être diffusée.

 

Respectueuse salutations    

 

 

Patrick APPIANI

Association Bruche Piemont Rail

67130 LUTZELHOUSE

tel:  06 07 62 28 88 

fax: 09 58 66 53 13

www.bprail.fr

 

Communiqué de presse

Communiqué de presse

Bruche Piémont Rail (association pour la défense et la promotion des lignes
ferroviaires du Piémont et de la Bruche) a pris connaissance, dans la presse
régionale, de la décision du Conseil Régional de mener une expérience de
suppression des contrôleurs dans les trains sur la section de ligne
Strasbourg - Molsheim.


Cette décision nous interpelle sur deux points:

1 - Sur la forme - après avoir prôné la concertation  avec les usagers en
mettant en place des comités de lignes qui ont jusqu'ici pas mal fonctionnés
si on se réfère aux résultats obtenus (augmentation importante de l'offre et
de la fréquentation), le conseil régional semble vouloir changer de cap et
imposer ses dictats. En effet, plus de réunions depuis plusieurs mois, pas
de réunion du comité de ligne. A quelques mois du nouveau service d'hiver
les membres de ce comité  (élus locaux et représentants des usagers)
auraient pu être  informés de cette expérimentation.

La question de la suppression des contrôleurs  dans les trains nous semble
suffisamment importante et préoccupante pour nécessiter une concertation
avec les représentants  des usagers sauf à vouloir passer en force.....!


2 - Sur le fond - après avoir supprimés les cheminots dans les gares on veut
à présent les supprimer dans les trains laissant ainsi les voyageurs livrés
à eux même. Que se passeras-t-il en cas d'incidents ou d'accidents? Qui
s'occupera de la sureté et de la sécurité des voyageurs? Suite à des
incidents ou accidents,  certaines régions demandent à la SNCF de rééquiper
les trains d'un contrôleur, le Conseil Régional d'Alsace prend une lourde
responsabilité en mettant en jeu la sureté et la sécurité des voyageurs sans
parler de la fraude qui risque de s'accentuée.

Bruche Piémont Rail a sondé ses membres et de nombreux usagers, une grande
majorité se dégage contre cette mesure. Bruche Piémont Rail demande une
meilleure prise en compte de la sureté et de la sécurité dans les transports
publics et dans les trains en particulier. Elle appelle tous les usagers à
prendre en compte cette nouvelle menace et à soutenir toute action pour
s'opposer à cette expérimentation.


Publié dans les Dernières Nouvelles d'Alsace  Mercredi 24 septembre 2008